Dites adieu à la calvitie et l’alopécie

Default Alt

Mode de lecture


Pour un homme, ne pas avoir de cheveux peut être vraiment gênant. Surtout quand on vous donne 45 ans alors que vous en avez peut-être 30 ! De plus, la pilosité a toujours été considérée comme un signe de virilité chez l'homme.

Quant aux femmes, on ne préfère même pas l’imaginer car ce serait tragique. En effet, les personnes atteintes d’alopécie ou de calvitie souffrent énormément, sur le plan psychologique.

Heureusement, il existe plusieurs méthodes et procédures qui visent à traiter la perte de cheveux. D’ailleurs, la greffe de cheveux est parmi l’une des meilleures avancées dans le domaine de la médecine esthétique.

En effet, vous n’aurez plus besoin collectionner des perruques ou de cacher votre calvitie sous une casquette ou un bonnet.

Les types d’alopécie nécessitant une greffe de cheveux

Il existe plusieurs types d’alopécie qui peuvent être traités chirurgicalement, parmi lesquels on peut citer :

  • La calvitie (ou alopécie androgénétique) : très répandue chez les hommes, mais peut également toucher les femmes. Il s’agit du type d'alopécie le plus fréquent. Elle se caractérise par la diminution progressive des cheveux sur le sommet ou le devant de la tête.
  • La pelade (ou alopécie areata) : elle se manifeste par une perte soudaine d’une quantité de cheveux en laissant de petites zones chauves.
  • L’alopécie de traction : très répandue chez les personnes ayant une chevelure afro. Elle survient à cause de certaines coiffures qui tirent les cheveux des racines comme les tresses ou les dreadlocks.
  • L’alopécie cicatricielle : elle survient suite à une lésion ou une chirurgie impliquant une incision dans le cuire chevelu.

L’alopécie peut également toucher plusieurs zones poilues du corps comme la barbe, les cils ou les sourcils.

5 mythes autour de la greffe capillaire

Nombreuses sont les fausses informations qui circulent concernant la greffe de cheveux. Des personnes sans aucune connaissance ou ayant eu une greffe ratée peuvent vous induire en erreur. Il ne faut jamais croire tout ce que l’on entend et il faut toujours consulter un docteur spécialiste en chirurgie esthétique.

En effet, seul un spécialiste est capable de vous aider à distinguer le vrai du faux concernant la transplantation capillaire.

Parmi les idées les plus répandues sur l’implant capillaire, ce qui suit :

Existe-t-il des alternatives médicamenteuses à la greffe de cheveux ?

Il ne faut pas s’attendre à un miracle. Les médicaments peuvent fortifier le cheveu, ralentir la chute et peut-être même donner une certaine densité. Cependant, il n’y a aucune preuve scientifique sur l’efficacité des produits vendus en pharmacie en matière de traitement d’alopécie.

En effet, l’alopécie résulte de la disparition des follicules pileux, ces derniers étant impossibles à régénérer naturellement. Pour les personnes qui disent que cela a fonctionné pour eux, il s’agit généralement d’un effet placebo.

L’implant capillaire est-il destiné seulement aux hommes ?

Pas forcément ! C’est vrai que les hommes en raffolent mais les femmes sont aussi concernées par cette chirurgie. Si la perte de cheveux peut être mal vécue par les hommes, pour les femmes elle est considérée comme un drame. Par conséquent, de plus en plus de femmes ont recours à cette chirurgie à travers le monde.

Est-il possible de greffer des cheveux afro ?

Oui ! La chevelure afro (frisés ou crépus) est une chevelure délicate nécessitant un traitement spécial. Les cheveux frisés bouclent aussi sous la peau, il était donc nécessaire de développer des techniques chirurgicales spécifiques à ces derniers. Les cliniques et les hôpitaux en Turquie accordent une très grande importance à ce type de cheveux.

Est-ce-que l’implant capillaire coûte cher ?

Pas forcément ! Certaines cliniques et hôpitaux, spécialisés dans la médecine esthétique en Turquie ont des prix compétitifs pour la greffe de cheveux. En effet, il existe deux types de facturations :

  • Prix selon le nombre de greffons ;
  • Prix forfaitaire.

Le mieux serait d'opter pour le forfait.

Les cheveux finissent-ils par tomber après la greffe ?

Oui mais ils repousseront définitivement ! Certains pensent, à tort, que les cheveux greffés ne durent pas pour toujours. Cette fausse information empêche plusieurs personnes de se lancer dans la greffe capillaire même s’ils en ont vraiment besoin. C’est vrai que la greffe de cheveux nécessite plusieurs interventions et le résultat n’est observable qu’après 6 mois.

Cependant, cette dernière ne peut être ratée que si elle n’est pas confiée à un docteur spécialiste. Parfois, le non-respect des consignes postopératoires peut endommager les follicules pileux implantés. Le diagnostic préopératoire est tout aussi important car il permet de définir la technique la plus appropriée pour un résultat optimal.

L’implant capillaire en Turquie pour mettre fin à l’alopécie

Le cuire chevelu dégarni n’est pas une fatalité, et vous n’êtes pas condamné à acheter des perruques toute votre vie. L’implant capillaire redonne de l’espoir aux personnes pour qui l’apparence disgracieuse causée par l’alopécie est très pénible. Elle leur permet de retrouver une chevelure dense comme celle qu’ils avaient auparavant.

Les techniques les plus utilisées dans la greffe capillaire en Turquie sont :

  • FUT (transplantation d’unités folliculaires) : appelée également « méthode de la bandelette ».
  • Extraction d'unités folliculaires (FUE follicular unit extraction).
  • DHI (implantation directe des cheveux).

Il existe d’autres techniques de greffe capillaire, telles que la technique FUSS et la technique Sapphire FUE.

greffe de cheveux FUE

Comparatif des prix de la greffe capillaire FUE dans plusieurs pays

Voici le tableau comparatif des prix de la chirurgie de l’implant capillaire dans quelques pays du monde :

Pays

Prix

Turquie (pack complet)

(incluant en général : transfert, intervention, 3 nuits à l’hôtel, service d'interprète en clinique, séance d'oxygénation hyperbare HBOT)

1650 € (nombre de greffons illimité, jusqu'à l'obtention du résultat souhaité)

Hongrie

4150 € / 2500 greffons

Tunisie

3000 € / 2500 greffons

France

8400 € / 2500 greffons

Royaume-Uni

16560 € / 2500 greffons

Même si cette chirurgie peut être remboursée par certaines mutuelles santé, elle n'est pas prise en charge par la sécurité sociale.

HBOT et greffe de cheveux

L'oxygénation hyperbare est une procédure qui permet de au corps de se régénérer rapidement grâce à un taux d'oxygène élevé, sous une haute pression. Elle est indiquée en cas de :

  • Plaie diabétique ;
  • Saignement massif ;
  • Déchirure musculaire ;
  • Brûlure ;
  • Cicatrisation lente ;
  • Maladies dégénératives.

Les séances HBOT accélèrent la guérison des tissus du corps. C'est pour cela qu'elle fait partie du traitement postopératoire de la greffe capillaire dans certains hôpitaux en Turquie (comme l'hôpital Hisar). Cela semble augmenter considérablement le taux de réussite de cette chirurgie.

À noter qu'Il existe plusieurs cliniques offrant des tarifs séduisants. Cependant, ces dernières n’offrent pas forcément une prise en charge adaptée à vos besoins. Le conseil qu’on peut vous donner c’est de choisir celles qui répondent le mieux à vos exigences quel que soit votre budget.


"Passionnée par la science, j’ai étudié l’optométrie que j’ai finie par abdiquer. Au milieu de tout cela, je suis tombée sous le charme de la rédaction. Ayant dévoré plusieurs encyclopédies, je pense que la plus belle forme de générosité est de partager son savoir."

- Assia Hafrad